Élastiques

L'utilisation d'élastique est une pratique sous-estimée ou bien souvent oubliée par les entraineurs. Plusieurs s'en servent uniquement pour le réchauffement de leur coiffe des rotateurs ou pour quelques exercices inutiles qualifiés de tonifiants. Les élastiques deviennent intéressants lorsqu'ils sont réellement résistants ou lorsqu'ils sont ajoutés à de l'équipement conventionnel. On peut les ajouter à des barres, des haltères, des poulies ou même des machines ! Leur caractéristique  bien connue est que plus ils sont étirés, plus la résistance est grande. On peut donc utiliser ce principe de deux façons. La première, c'est d'ajouter l'élastique pour que sa résistance soit dans le même sens que l'exercice, par exemple un élastique à chaque extrémité d'une barre de développé couché accrochés au sol. Plus l'on pousse la barre, plus l'élastique applique sa résistance. La deuxième option si l'on prend par exemple le squat, est de fixer les élastique sur le haut de la cage. Cela veut donc dire que plus l'on est au bas du mouvement, plus l'élastique nous aide. Les deux options accroîssent la résistance en fin d'amplitude mais de façons bien particulières, c'est à essayer !

Avec cette technique avancée, on peut corriger des points faibles spécifiques. Par exemple, un adepte dont la capacité de ''lock out'' sur le développé couché serait limitante pour lui. Les élastiques lui apporteraient donc une résistance accrûe exactement où sa force doit augmenter. Les élastique permettent de travailler la vélocité du mouvement, ce qui est primordial dans l'atteinte de très grandes charges. Cet outil peut également, à la manière d'une poulie, apporter une tension à un point mort du mouvement et permettre de réaliser une contraction bien souvent très intense. Les élastiques apportent aussi une instabilité car bien souvent, les deux élastiques ne sont pas exactement de la même longueur et ne sont pas fixés selon un angle parfaitement perpendiculaire au sol. Cela ajoute à la valeur de l'exercice et le contrôle acquis est bénéfique.

Essayez d'ajouter des élastiques à des mouvement qui stagnent depuis longtemps et après quelques semaines retournez au mouvement conventionnel. Vous serez surpris des gains de force et des répétitions additionnelles effectuées !

Références

The Effects of Combined Elastic- and Free-Weight Tension vs. Free-Weight Tension on One-Repetition Maximum Strength in the Bench Press. Bellar, David M1; Muller, Matthew D2; Barkley, Jacob E2; Kim, Chul-Ho2; Ida, Keisuke2; Ryan, Edward J2; Bliss, Mathew V2; Glickman, Ellen L2



Back to desktop version Back to mobile version