Poulies

Les poulies sont une variante intéressante à utiliser dans votre entrainement basé sur les barres et les haltères. Leur principal avantage dont il faut se rappeler est qu'elles offrent une tension constante. En effet quelque soit l'angle du mouvement, il y a une résistance appliquée par la corde. Un bon exemple pour illustrer cela est l'écarté aux poids libres (fly) qui lorsque les haltères sont en position finale du mouvement, n'offre plus de résistance et représente un moment de repos qui discontinue le temps sous tension du pectoral. À l'aide de deux poulies, on peut effectuer le même exercice et changer la stimulation.

Les poulies sont aussi une bonne alternative pour isoler les triceps et les biceps ou même pour effectuer des élévations aux épaules. Elles sont beaucoup utilisées dans les mouvements au dos mais il faut comprendre leurs limitations. Une tirade à la poulie haute en prise large n'égalera jamais l'efficacité d'une traction en prise similaire. Les débutants peuvent y trouver leur compte avant d'avoir le niveau voulu pour les vraies tractions. Quant aux athlètes qui affirment pouvoir faire trop de tractions par série, essayer donc de charger quelques dizaines voir une centaine de livres à une ceinture. Bien souvent, lors de tirades lourdes à la poulie, le corps va tourner autour de la barre et les muscles visés ne seront plus du tout sollicités comme par exemple lorsqu'on voit des adeptes le corps parallèle au sol. Utilisez donc les poulies pour ce qu'elles sont, une variante de plus à votre répertoire. N'ayez pas peur d'utiliser des bancs articulés, de vous coucher sur le sol, de les inclure dans une série géante, d'utiliser une poulie par bras ou de faire varier la hauteur de celle-ci. La tension constante est un paramètre très profitable mais basez votre programme sur des exercices polyarticulaires libres et voyez les poulies comme de la finition afin de voir les meilleurs gains.



Back to desktop version Back to mobile version