Congestion

''The greatest feeling you can get in the gym is; the pump'' - Arnold

Les habitués de la fonte savent bien ce qu'est la congestion musculaire, cet afflux de sang temporaire aux régions sollicitées est très apprécié des enthousiastes du sport. Cela est dû à une vasodilation des vaisseaux sanguins du muscle, c'est à dire une relaxation des muscles lisses des parois des artérioles. Cela est causé principalement par une augmentation de la demande en métabolites du muscle sujet à l'effort, à l'influence de médiateurs hormonaux comme l'adrénaline et l'insuline, de nombreux composés comme le NO, des signaux mécaniques des barorécepteurs des endothéliums, d'osmolarité, etc. Cette congestion peut débuter dès la première contraction et se poursuivre quelques temps après l'arret de l'exercice. On peut aussi observer une hypertrophie transitoire quelques heures après une séance qui provient de l'entrée de liquide plasmatique dans le muscle, donc qui n'est pas une hypertrophie des fibres ou un afflux de sang à proprement dit.

Attention, bien qu'agréable, cette sensation n'est pas garante d'un entrainement efficace mais peut être un indice quant à la sollicitation des muscles souhaités et non d'autre muscles qu'on ne veut pas impliquer dans un mouvement. Certains entrainements portent leur attention sur l'obtention d'une congestion maximale afin d'étirer les sarcomères, laissant plus de place au développement. Cette approche est loin d'être prouvée mais peut être utilisée pour s'éloigner de la routine. Certains suppléments cités dans la section réservée du site sont associés à une meilleur congestion, allez voir l'avis de notre expert et de la littérature à ce sujet.


Références

Essentials of Cardiovascular Physiology, Harvey V. Sparks,Thom W. Rooke, 1987
Note de cours Physiologie animale comparée 2, Nadia Aubin-Horth, Gwenael Beauplet, 2012, Université Laval
Vasodilatory mechanisms in contracting skeletal muscle, Philip S. Clifford1,*Ylva Hellsten2,* 2004
Nutrient Timing: The Future of Sports Nutrition, John Ivy,Robert Portman, 2004
Physiologie du sport et de l'exercice: Adaptations physiologiques à l'exercice, David L. Costill,Jack H. Wilmore, 2006



Back to desktop version Back to mobile version