Dommages

Comme on peut le ressentir aisément plusieurs jours après une séance ou une compétition, des dommages musculaires ont lieu lors de l'activité physique intense. Cela entraine la mort de la cellule et une réponse du système inflammatoire et immunitaire. À la suite de plusieurs interactions, des facteurs viennent recruter des cellules satellites qui se différencient en myoblastes qui vont eux même se développer en fibres musculaires et remplacer les fibres lésées. Des études récentes impliquent aussi les cellules souches dans ces processus de réparation. En se réparant, suite à des séances de musculation par exemple, les fibres vont augmenter de taille et seront indifférenciables des fibres normales. On peut donc penser que plus l'on crée de dommages, plus l'on induit l'hypertrophie musculaire. Cela est vrai, mais il y a une certaine limite à ne pas dépasser où les résultats ne seraient pas optimaux, en respectant une logique qui s'apparente au principe de surcompensation.


La contraction qui induit le plus de dommages est sans contredit celle de type excentrique. C'est elle, rappelons-le, qui retient une charge lorsque le muscle s'étire. L'entrainement qui met l'emphase sur la phase excentrique du mouvement est reconnu et étudié, il est soupçonné d'apporter des gains de force et de l'hypertrophie supérieurs. Les dommages ne sont pas les seuls signaux pour l'hypertrophie, comme discuté dans d'autre articles du site.



Références

The effects of eccentric versus concentric resistance training on muscle strength and mass in healthy adults: a systematic review with meta-analysis., M Roig1, K O’Brien, G Kirk, R Murray, P McKinnon, B Shadgan, W D Reid,2009
Biologie cellulaire et moléculaire, Gérald Karp, 2004
Regeneration versus fibrosis in skeletal muscle. Review., Moyer AL, Wagner KR. 2011
Cellular and Molecular Regulation of Muscle Regeneration., Review., SOPHIE B. P. CHARGÉ, MICHAEL A. RUDNICKI, 2004
Skeletal Muscle Development and Regeneration., Sander Grefte, Anne Marie Kuijpers-Jagtman, Ruurd Torensma, and Johannes W. Von den Hoff. Stem Cells and Development. October 2007



Back to desktop version Back to mobile version