Push Pull

Entrainement ''Pousse-Tire''

Le Push Pull se classe comme une routine split sur 2 jours. Une première journée regroupe les exercices communément qualifiés de ''press'' tels le développé couché, le développé militaire, etc. Cette séance comprend les quadriceps, les pectoraux, les épaules, les triceps et les mollets. Le jour suivant est composé des mouvements ''pulls'' comme les tractions, les flexions, etc. Il comprend les ischios-jambiers, le dos, les biceps et les abdominaux. Il peut être difficile de classer certains muscles, en particulier ceux des jambes et des avant-bras, il faut alors choisir une formule en fonction des préférences personnelles. Les appellations ''push'' et ''pull'' font référence au rapprochement ou à l'éloignement du corps des charges car en réalité, les muscles squelettiques se contractent et ne peuvent que tirer. Cet entrainement peut-être manipulé selon les objectifs de l'adepte en ce qui à trait à la fréquence des séances, au volume, aux composantes et aux charges. Le cycle étant fait de 2 séances et de faible volume relativement aux muscles, il est possible de le recommencer aussitôt après une journée de repos. Ce sera donc 1 ou 2 cycles par semaine, selon les occupations personnelles.

Cet entrainement est conseillé aux athlètes souhaitant parfaire leur composition corporelle conjointement à la pratique de leur sport. En doublant la fréquence, il peut être utilisé par des débutants, intermédiaires et experts qui cherchent la diversité et un horaire flexible.

Avantages

  • Faible nombre d'entrainements hebdomadaires
  • Risque de surentrainement minime
  • Horaire flexible

Inconvénients

  • Ambiguïtés de classement de certains muscles
  • Faible volume par muscle
  • Entrainement de longue durée


Back to desktop version Back to mobile version