Beta-Alanine

Dans le contexte de la performance sportive, les suppléments de beta-alanine sont de en plus en plus consommés, et ce, dans une variété de sports.

La beta-alanine est une composante de la carnosine, une molécule qui agit comme un agent tampon, donc une substance qui peut neutraliser l'acidité des muscles. La carnosine est stockée dans nos muscles et lorsque ces derniers deviennent trop acides, elle est relâchée afin de venir contrer la hausse d'acidité.

La beta-alanine se retrouve sous forme de suppléments de poudre blanche et fait régulièrement acte de présence dans des suppléments de type « pré-workout ». Les produits animaux comme le bœuf, le porc, le poulet et le poisson contiennent de la beta-alanine et de la carnosine.

Les recherches démontrent que nos niveaux en carnosine dans les muscles peuvent s'élever suite à une consommation approximative de 2 semaines en beta-alanine. Une importante quantité de beta-alanine consommée en une dose peut causer des picotements communément appelés la paresthésie, mais ces derniers tendent à s’atténuer avec le temps. Les dosages typiquement utilisés dans les études varient généralement entre 2 g et 6.4 g par jour.

Avant d'aller plus loin, sachez que la beta-alanine est dorénavant classée dans la catégorie « A » des suppléments approuvés par L'Australian Institute of Sports. Cela veut dire qu'elle bénéficie d'un appui scientifique important. 

Faits scientifiques en lien avec l'activité physique et la performance :

1- Semble pouvoir augmenter l'endurance musculaire en nous permettant de faire une ou deux répétitions de plus sur un exercice en résistance (poids et haltères).

2- Semble pouvoir augmenter les performances dans les exercices cardiovasculaires d'intensité modérée à élevée.

3- Constitue un élément important de la carnosine, une molécule qui aide à neutraliser l'acidité des muscles, menant à une augmentation des performances dans les activités de 60 à 240 secondes. Il y a plusieurs sports qui font intervenir ce type d'efforts (Boxe, Crossfit, Soccer, etc.)

4- Semble avoir un potentiel antioxydant et anti-âge (la carnosine).

5- Peut aider au gain de masse musculaire. Soyons honnêtes, s'il y a des gains, ils ne seront pas faramineux. Son intégration à la routine d'un athlète ayant cet objectif peut être un petit plus.

 

Par Steven Couture, M.Sc, Dt.P
Nutritionniste du Sport
www.Nutritionniste-Sportif.ca

4 janvier 2014

FACEBOOK: https://www.facebook.com/PerformancesSports

 


Références

Derave W1, et al. . J Appl Physiol (1985)

Hill CA, et al. . Amino Acids. (2007)

Baguet A, et al. . Eur J Appl Physiol. (2011)

Tallon MJ, et al. . J Strength Cond Res. (2005)

Hoffman JR, et al. . Nutr Res. (2008)

Kohen R, et al. . Proc Natl Acad Sci U S A. (1988)

Baguet A, et al. . J Appl Physiol. (2010)

Hobson RM, et al. . Amino Acids. (2012)

Kendrick IP, et al. . Amino Acids. (2008)

Hipkiss AR. . Int J Biochem Cell Biol. (1998)

 

 

 



Back to desktop version Back to mobile version