Créatine

La créatine dans le corps humain

 

La créatine est une substance produite de façon endogène à une quantité d’environ 1 gramme par jour. La synthèse de celle-ci se produit principalement au niveau du foie, des reins et à un degré moindre dans le pancréas. Elle nécessite l’implication de 3 acides aminés; la glycine, l’arginine et la méthionine.

Une diète omnivore typique fournit en moyenne une quantité de 1 gramme de créatine par jour. Près de 95 % de la créatine est stockée dans les muscles squelettiques tandis que le 5 % restant est distribué dans le cerveau, le foie, les reins et les testicules. La majorité de la créatine dans le corps humain est composée de deux formes, celle phosphorylée et celle libre. Si l’on considère que l’individu moyen a un poids corporel de 70 kilos, la concentration approximative de créatine dans le corps se situe entre 120 et 140 grammes. La quantité que le corps contient est variable puisque certaines caractéristiques du sujet peuvent l’influencer comme; l’importance de sa masse musculaire et le type de fibres musculaires qui domine. Sachant que la créatine se retrouve principalement dans la viande, les végétariens semblent avoir une concentration en créatine plus basse dans leurs muscles.

La créatine n’est pas seulement étudiée chez des populations de sportifs, de plus en plus d’études s’intéressent à de possibles effets positifs sur des pathologies spécifiques et certaines maladies comme des myopathies. La forme de créatine la plus utilisée dans ces études est la ''monohydrate''. Les mécanismes d’action par lesquels la créatine agirait dans plusieurs situations ne sont pas encore clairement élucidés.


Par Steven Couture
, M.Sc, Dt.P
Nutritionniste du Sport
www.Nutritionniste-Sportif.ca


Références

Persky A, Brazeau G: Clinical pharmacology of the dietary supplement creatine monohydrate. Pharmacol Rev 2001, 53:161–176.

Bemben M, Lamont H: Creatine supplementation and exercise performance: recent findings. Sports Med 2005, 35:107–125.

Brosnan JT, da Silva RP, Brosnan ME: The metabolic burden of creatine synthesis. Amino Acids 2011, 40:1325–1331.



Back to desktop version Back to mobile version